· 

Tom Clippertown

Tom Clippertown une histoire d'élégance

Gilet Osaka à revers et à col de la marque Tom Clippertown
Gilet Osaka

« Passionnée par l’univers du textile et issue d’une famille d’entrepreneurs, créer une marque pour hommes était, pour Angéline, une évidence ». La mode masculine, plus durable et intemporelle que la mode féminine, lui correspondait davantage.

 

Proposer un vestiaire masculin à la fois ergonomique et élégant était, pour elle, indispensable. Le « premier produit créé a donc été un gilet à capuche amovible », un vêtement qui « se porte en toutes circonstances, en soirée ou en journée ». Les clients l’adorent ou le détestent, « c’est un produit très clivant mais qui continue de se vendre ». La deuxième pièce lancée fût un trench. Un vêtement de ville élégant et indémodable qu’elle a décidé de fabriquer en coton haute densité, une matière technique résistante et thermo-régulatrice.

 

Elle a, ensuite, élargi sa gamme de gilets pour répondre à une demande et à un nouvel engouement pour le gilet plus traditionnel. Dernière nouveauté, deux chemises en denim organique sont désormais proposées.

 

Les pièces Tom Clippertown séduisent une « clientèle hétéroclite, de tout âge : l’urbain très fashion, le jeune homme de 23 ans, le collectionneur et serial acheteur de 40 ou 50 ans ou les hommes qui veulent s’habiller différemment ». Certains clients possèdent « quasiment l’intégralité des collections et des produits de la marque ». Ils apprécient l’authenticité et les valeurs éthiques portées par la marque.

 

Chaque gilet est ainsi « transformé, transcendé par l’homme qui le porte, le même gilet correspond à une multitude d’hommes ». « Chaque modèle est fabriqué en série limitée afin de limiter la surproduction et d'assurer aux clients des pièces différentes qu’ils ne retrouveront pas sur quelqu’un d’autre ».

Photos Lauren Kim Minn

Inspiration et univers lié au voyage

Tom Clippertown, le nom de la marque, évoque le voyage et l’alliance entre praticité et élégance. « Clipperton » est, un îlot au large de Panama dans le Pacifique. Les créatrices ont choisi d’y accoler un nom pour personnifier et créer un personnage autour de l’univers de la marque. Un personnage voyageur, authentique et élégant auquel tous les clients peuvent s’identifier. Enfin, « town » fait référence à la ville, au côté urbain et actif de l’homme d’aujourd’hui qui a besoin de confort et de praticité.

 

Le voyage et les pays anglo-saxons sont très inspirants pour elles. Le tweed et la laine sont, en effet, de très belles matières beaucoup utilisées dans la fabrication des gilets Tom Clippertown. L’Italie occupe également une place très importante. Chaque création porte le nom d’une ville, d’un lieu. Ainsi, elles donnent à chacun l’opportunité de s’imaginer, de voyager et de découvrir l’univers et le planisphère très vaste de la marque.

Gilet Birmingham en velours marine
Gilet Birmingham en velours
Gilet Gatsby en laine marine
Gilet Gatsby en laine
Gilet Sheffield en velours marron
Gilet Sheffield en velours

La pop culture : instigatrice d’un nouvel engouement pour le gilet ?

Le cinéma, les séries inspirent et font rêver. Culture de masse, son pouvoir d’influence sur les modes et les tendances est puissant. Les spectateurs s’identifient et admirent les personnages de fiction.

 

L’univers des années 30 et la culture de l’élégance renaissent depuis quelques années sous l’impulsion des médias. Gatsby, Peaky Blinders, Les demoiselles du téléphone ou encore Apollo 13 ; tous présentent et mettent en scène des personnages élégants en costume 3 pièces ou en gilet. L’élégance des hommes est, certes, moins visible dans la rue mais réelle même si leurs vies, leurs activités, les transports et l’époque ne leur permettent pas d’être aussi radicaux dans leurs choix vestimentaires.

 

Aujourd’hui, même si le gilet traditionnel réapparait timidement dans les grandes enseignes de prêt-à-porter et dans le cinéma ; les « a-priori persistent ». Les clients de l’agence Dress Me Up sont, d’abord, très réticents. « Ils ne savent pas comment et quand le porter, ils pensent que c’est une pièce trop guindée peu flatteuse pour la silhouette et qui ne se porte que lors d’un mariage ou d’une cérémonie ».

 

Le gilet offre, pourtant, une grande liberté de mouvement et affine les silhouettes. Il est confortable et tient chaud. Il se porte autant avec un short qu’avec un pantalon chino, un jean ou en total look costume 3 pièces. Il s’adapte ainsi à tous les styles et à toutes les circonstances selon la manière dont vous l’associez.

 

Vous hésitez entre plusieurs modèles, plusieurs coupes ou plusieurs coloris ? Au fil des années, Angéline a noué une relation de confiance et de proximité avec ses clients, le côté humain de la marque est un réel atout. Elle sera ravie de vous envoyer plusieurs modèles à essayer. Vous choisirez ainsi le modèle qui vous correspond et vous va le mieux sans obligation d’achat.

Détail sur le gilet tom clippoertown avec ses poches plaquées et à rabat
Détail : poche plaquée à rabat
Détail sur le gilet tom clippertown les pattes de serrage latérales
Détail : patte de serrage latérale

Nouveauté : la chemise en denim

 

Angéline a décidé de créer et lancer cet automne une chemise en denim, pièce phare du dressing masculin. Qu’elle soit habillée ou plus streetwear, elle est moderne et s’associe très bien avec un gilet.

 

La première chemise est le modèle « Hemingway ». Une chemise inspirée par le grand écrivain, le grand voyageur qu’il était et son univers. Sa particularité ? Une double poche dont une poche stylo : pratique, original et élégante.

 

Elle est fabriquée en coton organique certifiée GOTS. Une certification destinée aux produits biologiques de la filière textile.

 

Cet article a été rédigé par Océane Le Sommer

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Du mardi au samedi : 10h00 à 19h00

NantesLes Sables d'Olonne

06 61 09 24 23

yves@dress-me-up.fr

@____dressmeup