· 

Maléfic

Maléfic des chaussures féminines et éco responsables

Cette semaine sur le BLOG Dress Me Up nous vous présentons Maléfic Shoes, une jeune marque innovante et inspirée du savoir-faire français.

 

Morgane Cabaret, passionnée de mode et des grandes maisons de Haute Couture depuis toujours, « prend conscience que, nous, les femmes consommons énormément de fringues » alors que l’industrie de la mode « est une hérésie pour la planète, un fléau écologique ethiquement inacceptable ». Elle décide donc de lancer Malefic Shoes en 2016.

 

Morgane invente et crée la chaussure élégante qui « se réinvente à l’infini ». Par son héritage culturel, sa vision créatrice et son procédé de fabrication unique vous allez découvrir l'univers de cette marque unique et authentique.

Escarpins Maléfic
Photo Anne le Tournel
Escarpins la re belle de la marque française et éco responsable Maléfic
Escarpins la Re-Belle

Adrienne la grand mère de Morgane Cabaret fondatrice de Maléfic
Archive photo - Adrienne

Héritage culturel et inspirations de Maléfic

Adrienne, la grand-mère de Morgane, était couturière et a transmis le goût des belles choses, de l’élégance et de la Haute Couture à sa petite fille. Morgane accorde donc, aujourd’hui, une très grande attention aux vêtements et apprécie les lignes simples et pures avec des touches de fantaisie. Ces touches de fantaisie qui rendent uniques et personnelles un vêtement ou un soulier. Elle décide alors de créer des chaussures féminines et intemporelles qui peuvent s’accessoiriser et « s’assortir à toutes les tenues ».

 

Dans les années 70, les premières paires de chaussures accessoirisables et personnalisables apparaissent. Une pince permet d’ajouter des bijoux à la chaussure mais Morgane décide d’aller plus loin et met au point une nouvelle technique brevetée puis récompensée, à plusieurs reprises, par des prix valorisant l’innovation. Elle souhaite « faire vivre » les chaussures et les transformer à l’infini. Malefic Shoes est alors lancé en 2016 après plusieurs années de recherches et développement.


Maléfic, un concept innovant et éthique

Morgane, aux côtés d’ingénieurs, s’inspire d’un procédé minutieux et précis bien connu dans l’horlogerie : le MIM (moulage par injection de métal). Elle développe ainsi des moules exclusivement destinés à sa marque pour créer des fixations « esthétiques et fonctionnelles », parfaitement intégrées aux chaussures. Ces fixations prennent ainsi la forme de petits clous argentés qui apportent une légère « touche  rock » à toutes les silhouettes. 

 

Pour fabriquer les chaussures Malefic, Morgane travaille en collaboration avec des artisans d’art : plumassier, bottier, brodeur. Elle s’engage ainsi à valoriser et à préserver certains savoirs-faire qui tendent parfois à disparaître. Les matières premières qu’elle utilise sont « improbables » et de qualité : cuir, velours, soie ou même plumes naturelles. 

 

Les intemporels ballerines, babies ou escarpins sont alors ornés de fleurs, de plumes naturelles, de rubans de soie ou de noeuds en cuir selon les envies et les goûts de chacune. Les clientes choisissent et « clipsent » leurs « accessoires précieux » et réinventent une même paire de soulier chaque jour et ne s’en lassent plus. Elles adoptent un mode de consommation raisonnée et n’achètent plus de manière compulsive plusieurs paires de chaussures chaque année sans réel besoin. Morgane poursuit sa démarche éco-responsable, en recyclant et upcyclant des chutes de cuir à Cholet pour réaliser ces accessoires. Malefic est « né du désir de concilier un amour des beaux souliers avec un mode de consommation responsable. Une jolie union ! »

 

8000 litres d’eau. C’est la quantité d’eau nécessaire pour produire une paire de chaussures en cuir. En favorisant les achats réfléchis et responsables, Morgane limite également la sur-consommation d’eau. Par ailleurs, les chaussures Malefic « sont coupées, piquées, assemblées et cousues dans un même atelier et ne font donc pas le tour du monde » avant d’être à nos pieds. 

 

Créer et acheter la paire de « chaussures de ses rêves » est possible. Morgane propose, en effet, des modèles sur-mesure et à l’unité fabriqués dans un atelier d’artisans bottiers en Bretagne. Chaque modèle y est « monté, cousu et réalisé » à la main. La forme, la hauteur de talon, la matière et la couleur sont des choix qui vous appartiennent. 

 

Mais, le sur-mesure à un prix. Morgane a donc décidé d’élargir son offre et propose désormais une « mini série d’autres modèles » et des accessoires plus accessibles conçus dans un petit atelier, partageant ses valeurs, au Portugal. 

L'entretien des chaussures selon Maléfic

« Une paire de chaussures en cuir premier prix résiste pendant environ 6 mois alors qu’une paire haut de gamme résiste au minimum quatre ans ». Pour préserver son éclat originel et ne pas l’user par négligence, la chaussure doit être entretenue avec un soin adapté et spécifique selon sa matière. 

 

Le premier soin à offrir aux chaussures est l’imperméabilisant sauf si elles sont en cuir verni. Pour  conserver la forme et éviter les plis et l’humidité, il est conseillé d’insérer des embauchoirs dans les chaussures. Faire poser des patins de 2 mm est également suggéré afin de protéger les souliers des infiltrations d’eau, de l’abrasion et pour éviter de glisser. 

 

Enfin, le cuir lisse, le cuir velours, le cuir pailleté ou le cuir verni ne s’entretiennent pas de la même manière et à la même fréquence. En effet, le cuir lisse et le cuir velours se dépoussièrent avec une brosse souple. Un chiffon doux humide est également prescrit pour le cuir lisse et le cuir verni si besoin. Le cuir pailleté et le cuir verni peuvent se dépoussiérer avec une chamoisine. Il faut ensuite nourrir les cuirs. Utiliser une pâte ou une crème déposée sur une chamoisette et masser en mouvements circulaires le cuir lisse est recommandé. Quant au cuir verni, il s’entretient avec une huile rénovatrice. Il est important de ne pas étouffer le cuir velours, en vaporisant le rénovateur à 30 cm du cuir. L’imperméabilisant est l’étape finale qui permet de protéger les cuirs lisses, velours et pailletés.

 

Cet article a été rédigé par Océane Le Sommer.

Escarpins de la marque française Maléfic
Photo Anne le Tournel

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Du mardi au samedi : 10h00 à 19h00

NantesLes Sables d'Olonne

06 61 09 24 23

yves@dress-me-up.fr

@____dressmeup