· 

Julie Barbeau - Brodeuse d'art

La broderie d'art selon Julie Barbeau

L’artisanat d’art est l’union de deux pratiques : l’art et l’artisanat. La transmission de ces pratiques et des savoirs-faire est « essentielle ». Nous vous présentons Julie Barbeau, photographe et « artiste de la matière ». Vous souhaitez découvrir son travail et ses broderies ? Elle exposera ses créations à Saint-Étienne-de-Montluc et Savenay en fin d’année. Elle participera également à des marchés d’art nantais.

 

 

Julie a toujours été intéressée par « le textile et les arts », elle a eu son baccalauréat en Arts Appliqués. D’abord attirée et intriguée par l’univers des costumes et la couture, c’est finalement dans la broderie qu’elle s’épanouit et crée aujourd’hui. Après le lycée, elle fût admise en école de broderie et découvrit ce savoir-faire et cette technique qui lui offraient une « liberté complète de création ». Ce n’était pas son « premier choix » mais elle a adoré et adopté une démarche beaucoup plus artistique et personnelle.


Inspirations et processus de création

Les formes géométriques, alignées et rangées sont les formes qu’elle préfère travailler en broderie. Elle est particulièrement « sensible » à l’univers surréaliste, au graphisme et aux mouvements de « l’op’art et du glitch art ». Elle aime travailler les formes autant en broderie qu’en photographie, qu’elle pratique également. Les jeux d’optiques l’amusent, elle aime se questionner sur le rapport entre vrai et faux et sur la réalité de ce que l’on vit et de ce que l’on voit. Selon elle, tout est source d’échecs et de succès, ses échecs lui permettent de peaufiner son positionnement, son style et de progresser. Les artisans d’art évoluent constamment et apprennent tous les jours.

 

Broder, c’est ennoblir une matière, un support et lui ajouter des éléments pour créer des motifs. Le support est le plus souvent en matière textile mais Julie brode également sur du papier. Les motifs peuvent être créées avec différents éléments tels que du fil, des perles, des formes métalliques ou des paillettes.

 

Julie débute ses créations en composant à la main ou via des logiciels de dessins vectoriels (Photoshop, Illustrator) des motifs. La première phase de création est donc une phase de réflexion et de recherches créatives. Elle réalise des échantillons et des tests puis applique à taille réelle le motif pour le broder ensuite. Elle peut ainsi anticiper et choisir ce qui lui plaît le plus même si « elle se laisse parfois surprendre par le résultat final ». Ses oeuvres sont vendues sur sa boutique en ligne. Elle réalise des grands formats (environ 50cmx70cm) et des petits formats en A4. 


Engagement et transmission du savoir-faire

Julie est profondément « engagée pour la défense des métiers d’art et de l’artisanat ». Afin de défendre et préserver ce savoir-faire, elle propose des stages d’initiation principalement pour les enfants. Selon elle, il est nécessaire de faire connaître l’existence de ces pratiques à tous. Lors des stages, les enfants expérimentent et découvrent ce qu’est la matière. Transmettre dès le plus jeune âge est, pour elle, beaucoup plus efficace et bénéfique. En effet, il est plus difficile d’éveiller la curiosité et former des adultes à quelque chose qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de découvrir et de connaître. Les métiers d’art sont encore trop peu connus et méritent d’être revalorisés. « L’Éducation Nationale a encore des choses à faire ».

 

Cet article a été rédigé par Océane Le Sommer.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Du mardi au samedi : 10h00 à 19h00

NantesLes Sables d'Olonne

06 61 09 24 23

yves@dress-me-up.fr

@____dressmeup