· 

Balsa maroquinerie

BALSA une entreprise famille de maroquinerie

BALSA maroquinerie pour homme élégant et moderne
BALSA maroquinerie pour homme

À l’origine de la marque Balsa : un atelier de confection de maroquinerie familial fondé en 1984 par Edwin Agudelo à Bogota en Colombie. Victoria Andrea et Iván, le fils d’Edwin, ont décidé de poursuivre l’entreprise familiale en lançant, en 2015, leur marque dans une démarche sociale et respectueuse de l’environnement.

 

Leur objectif est de proposer une maroquinerie « innovante, légère, fonctionnelle et moderne » en limitant au maximum leur impact environnemental et en assurant la protection sociale de leurs salariés.

 

Mais, ils refusent de sacrifier le design et le style de leurs créations au profit de leurs valeurs et de leurs engagements. Ainsi, ils créent des pièces au style « urbain, moderne et élégant » adaptées au quotidien de leurs clients « voyageurs et actifs ».

 

Photos réalisées par Lauren Kim Minn

Une fabrication éco-responsable pour BALSA

La maroquinerie Balsa est fabriquée dans l'atelier colombien familial employant, aujourd’hui, une centaine de personnes dont 70% de femmes (65% de mères célibataires dans le besoin). Cet atelier de maroquinerie détenteur d’un savoir-faire artisanal a su se démarquer et séduire un certain nombre de marques en réalisant des créations « aux finitions soignées et de qualité ». Ils s’engagent aussi à respecter les conditions de travail de leurs travailleurs en offrant une « rémunération décente, une protection sociale et des primes semestrielles ». Le travail des enfants est, évidemment, banni.

 

Les cuirs utilisés sont issus de « l’industrie agro-alimentaire », aucun animal n’est tué uniquement pour sa peau afin de respecter au maximum le « traitement animal » et éviter le gaspillage au sein des élevages. Le cuir présente donc « quelques aspérités, quelques défauts » tels que des marques de « piqures d’insectes ou de griffures de plantes » mais cela le rend authentique, brut et surtout unique.

 

Le tannage est une des plus importantes étapes du processus de fabrication. Ils ont décidé de ne plus recourir au chrome, un agent chimique utilisé, traditionnellement, pour fixer les couleurs. Le processus de tannage est donc plus long mais plus respectueux de l’environnement et de la santé des consommateurs qui pourraient faire des réactions allergiques au chrome. Le tannage est réalisé dans une tannerie colombienne « qui possède sa propre unité de traitement des eaux usées, certifiée par l’État ».

 

« Lutter contre le gaspillage et la production de masse » est également un engagement porté par Balsa et ses fondateurs. En effet, ils s’engagent à réutiliser l’intégralité des chutes de cuir en créant les étiquettes des housses de protection, les sangles ou des porte-clés par exemple. Les échantillons non réutilisés sont ensuite « revendus mais en aucun  cas jetés ». Les différentes étapes de fabrication sont réalisées à la main (découpage et assemblage notamment) dans le même atelier afin de limiter les déplacements. Ils utilisent des teintures artisanales et laissent les peaux « sécher à l’air libre » pour éviter l’utilisation de machines imposantes fortement consommatrices en énergie. 

 

Portefeuille couleur cognac de la marque BALSA
Portefeuille cognac
Petite maroquinerie BALSA
Petite maroquinerie BALSA
BALSA maroquinerie authentique
Un portefeuille authentique

Protéger le cuir de sa maroquinerie est essentiel pour la conserver le plus longtemps possible et éviter la consommation de masse. Il faut utiliser un imperméabilisant une fois par an en moyenne et nourrir le cuir avec un soin spécifique. Si vous n’en avez pas, utiliser une crème pour les mains sans colorant est une alternative efficace et économique.

 

Nous pouvons également vous recommander les services d'un artisan cireur afin de lui offrir une seconde jeunesse en cas de patine intense.


Yves a testé le portefeuille Edwin en couleur cognac

 

Yves s’est approprié pendant 6 mois un portefeuille Balsa, un accessoire indispensable au quotidien mais parfois difficile à choisir. Qu’en a-t-il pensé ?

 

D’abord séduit par le « coloris cognac plus dynamique et moins classique » que le noir, il apprécie également la souplesse du cuir qui le rend « agréable et facile à ranger dans une poche de jean ». Fonctionnel et pratique par son « format et ses différents compartiments », il peut y « ranger tous ses papiers et sa monnaie » sans difficulté. En 6 mois, le « cuir a très bien vieilli et ne s’est pas beaucoup patiné ». L’entretien de cet accessoire est très simple et la « qualité au rendez-vous ». Grâce à son design minimaliste, il s’associe à toutes les tenues et la couture jaune fluo apporte également une touche de pep’s, de cool et de modernité à ce portefeuille. « Le prix est juste par rapport à la qualité du produit ».

 

A l'occasion de l'automne BALSA vous offre 10% sur la totalité de votre commande avec le code DRESSMEUP. Ce code promotionnel est valable dès aujourd'hui et ce j'usqu'au 31 janvier 2021.

 

Cet article a été rédigé par Océane Le Sommer

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Du mardi au samedi : 10h00 à 19h00

NantesLes Sables d'Olonne

06 61 09 24 23

yves@dress-me-up.fr

@____dressmeup